Ho’oponopono

 

Ho’oponopono est avant tout un très ancien rituel de pardon et de réconciliation qui se pratique toujours à Hawaï.

Ho’oponopono est un mot Hawaïen qui signifie « rendre droit, corriger, harmoniser ce qui est erroné ». Ho’oponopono est en fait une méthode permettant la réconciliation avec soi-même et avec les autres. 

Elle nous amène à un nettoyage de nos vieux schémas et de nos mémoires inconscientes pour aller à la rencontre de “qui nous sommes“ véritablement.

Cela commence par la prise de responsabilité et l’acceptation de tout ce qui arrive dans notre vie. Puis, c’est par le pardon que nous retrouvons notre état naturel d’amour et de gratitude.

Ho'oponopono crée ta vie avec amour.Ho’oponopono nous montre également que nous sommes tous reliés les uns aux autres, que nous sommes UN et unis par le lien de l’Amour.

Le principal objectif de cette pratique est de retrouver la liberté et la Paix intérieure, afin de les diffuser autour de nous et contribuer ainsi à un monde meilleur.

Ho’oponopono est une méthode inspirée d’une pratique ancestrale hawaïenne remise au goût du jour par une chamane, Morrnah Simeona, en 1976. Largement diffusée sur Internet par Joe Vitale qui a fait connaître la fabuleuse expérience du Dr Hew Len. C’est une méthode pour se libérer des mémoires qui conditionnent nos réactions, nos comportements.

Ces mémoires nous emprisonnent dans des schémas générant souffrance, conflits, problèmes, mal-être. Nous accumulons au fil de notre vie, lors des expériences vécues, un certain nombre d’émotions reliées à ces expériences. Comme on ne nous a pas toujours appris à exprimer nos émotions, les identifier et les évacuer au fur et à mesure, elles s’accumulent et forment un corps émotionnel.

Par la suite, quand nous sommes confrontés à un conflit, par exemple, qui initie une réaction, cela réanime et décuple le phénomène émotionnel. Ho’oponopono permet de débusquer cet amoncellement d’émotions enfouies. Le principe étant que si une émotion, de colère par exemple, se présente, c’est d’une part pour nous informer que l’on a de la colère en nous et d’autre part que cette émotion est prête à être libérée. Et bien évidemment nous transmettons ces schémas à nos enfants, inconsciemment.

Pratiquer Ho’oponopono, c’est prendre conscience de ce qui se joue au-delà des apparences. C’est reprendre notre pouvoir créateur. C’est se réconcilier avec soi-même par le pardon. C’est un moyen d’accéder à la liberté et à la paix.

Cela implique la responsabilité d’intégrer qu’en tant que créateur, nous manifestons tout ce qui arrive dans notre réalité. C’est-à-dire que nos paroles, nos actes, nos schémas ont une incidence sur les évènements qui jalonnent notre vie.

C’est aussi accepter ce qui EST sans jugement de bien ou de mal; juste comme une expérience qui nous traverse et nous permet de grandir, d’évoluer, de comprendre le sens de notre incarnation, et puis mettre en œuvre des pensées et des actions pour changer cela. Notre conception du monde, notre façon d’en parler, d’y penser, crée notre réalité.

C’est une bonne nouvelle ! Car cela veut dire que si l’on n’a pas la possibilité de changer les autres ou certains évènements inéluctables de notre parcours, nous avons en revanche la capacité de changer notre regard sur ces choses et de modifier notre façon d’aborder la vie, de penser, de parler, d’agir. Ce qui au final modifiera nos expériences.

Suite page 2